Le « Bling-Bling » plutôt que l’intérêt communal

Tribune libre de Passy 1 Avenir – bulletin municipal de mai 2019

Le réaménagement du chalet accueil de Plaine-Joux ne prévoit ni locaux pour l’office de tourisme, ni toilettes extérieurs supplémentaires…

L’obtention de subventions n’est pas synonyme d’investissements pertinents. Or, la majorité Kollibay semble s’être spécialisée dans les dépenses « bling-bling », dont le prix n’a que d’équivalent leur caractère superflu. Après la passerelle sur le Nant-Bordon, c’est le tour du chalet accueil de Plaine-Joux avec une coursive extérieure à 173 520 €. Nous avions approuvé le partenariat européen pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite au 1er étage. Le projet est finalement beaucoup plus… luxueux. Outre l’ascenseur il s’agit de créer une passerelle extérieure (encore une) semi-couverte sur poteaux-poutres au niveau de la façade côté Mont-Blanc. La majorité veut également réaménager les espaces intérieurs. Elle a accordé une grande attention au bureau de la direction de la station en lui accordant 37 m2. En revanche, aucun espace n’a été prévu pour l’Office de Tourisme ! L’apparence au détriment de l’utilité.

La queue aux téléskis du Tour et de Barmus

Si nous n’avons pas encore eu les comptes de Plaine-Joux, il semblerait que les recettes soient en hausse, ce dont nous nous réjouissons. Les résultats auraient été meilleurs encore, si la partie haute du domaine avait été ouverte dès la 1ère semaine des vacances de Noël ! Il a fallu la mobilisation des socioprofessionnels de la station pour forcer la municipalité à enneiger la petite partie défectueuse. Comme en 2018, toutes les caisses n’étaient pas ouvertes aux heures de pointe et la vente via internet n’était pas optimum, sans parler de l’enneigement qui permettait d’ouvrir une semaine supplémentaire. La « petite » gestion plutôt que la satisfaction client. 

2 places de parking et une aire de retournement pour bus est-elle vraiment nécessaire au Lac Vert ?

Le Lac Vert va faire l’objet d’un réaménagement de ses abords et du cheminement piéton. Un point positif car c’est un des atouts de la commune. C’était toutefois sans compter avec les quarante ans de retard du maire et d’une partie de son « groupe ». En effet, ils n’ont pas trouvé mieux que de projeter un parking supplémentaire pour 2 bus avec aire de retournement ! Une totale contradiction avec la quiétude des lieux et la nécessité de développer un tourisme doux et respectueux de l’environnement.

Nous verrons en octobre si la majorité a défendu les intérêts de Passy dans la nouvelle délégation de service public de Flaine.

A Flaine, au lieu de défendre les intérêts de notre commune, le Maire et son 1er adjoint baissent les bras. La nouvelle Délégation de Service Public qui sera signée en octobre avec le Département, est le moment ou jamais de repositionner Passy qui a été négligée pendant plus de 45 ans ! Notre équipe ne se satisfait pas des 3385 € annuels, alors que le domaine skiable occupe 53,7 HA de notre commune. C’est plutôt de l’ordre de 150 000 € que devraient générer la redevance de pistes, les 3 % sur le chiffre d’affaires des remontées mécaniques et la fiscalité des entreprises par l’intermédiaire de 3 pistes, de la terrasse du Désert Blanc et de l’arrivée du télésiège des Lindars. Le territoire de Passy contribue à la renommée de Flaine en offrant la qualité d’enneigement et la vue exceptionnelle des parties sommitales. Il est temps que notre commune soit justement rétribuée.     

Raphaël CASTÉRA pour Passy 1 Avenir – Alain ROGER, Christèle RÉBET, Belgin CETIN.

You may also like...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.