Pourquoi nous sommes opposés à l’extension de Super U

Le magasin va pratiquement doubler sa surface commerciale

Encore une grande surface qui s’agrandit et cette fois, c’est à Passy. Patrick Kollibay et ses adjoints Paul Dugerdil et André Payraud, ont autorisé l’extension de Super U au mois d’avril. Une nouvelle preuve que cette majorité gère la commune avec trente ans de retard. Le projet qu’ils ont approuvé consiste à :
– agrandir la surface de vente de Super U de 500 m2,
– multiplier par 7 la surface de la galerie commerciale (de 353 m2 à 2473 m2) en empiétant sur parking …
– …créer un parking aérien à étages,
– ajouter une nouvelle piste pour le drive.

Au total, la surface de vente va augmenter de 72 %, passant de 3606 m2 à 6226 m2 !

Ce projet est disproportionné par rapport à la zone résidentielle où il est implanté. Il aura des conséquences lourdes pour les habitants :
– une pollution visuelle évidente pour les logements en périphérie directe du parking,
– un accroissement sensible du trafic routier lié à la hausse de fréquentation de la clientèle et aux circuits de livraison,
– une augmentation du risque pour le voisinage en cas de dommage (rappelons l’incendie de mai 2012 qui a failli être fatal aux maisons du Clos Devouassoux)

Les voisins apprécieront le parking à étage et l’accroissement du trafic routier…

La création d’un magasin d’équipement à la personne dans la galerie marchande, engendrera une concurrence supplémentaire pour certains commerces historiques qui tentent de subsister à Chedde. Alors que nous nous sommes attachés à les identifier dans le PLU pour les conforter, laisser s’agrandir Super U est une nouvelle marque d’incohérence de la majorité Kollibay. Le Maire suit sans sourciller la logique de la grande distribution. Créer plus de surface commerciale pour vendre plus de produits et générer plus de chiffres d’affaires en espérant plus de recettes pour la commune… Problème, c’est un raisonnement très simpliste. Dans des régions comme le pays du Mont-Blanc où le foncier se raréfie, la consommation d’espace s’effectue au détriment de l’habitat ou des espaces naturels sans parler des conséquences environnementales : augmentation des déplacements, bilan carbone catastrophique de ce type de bâtiment (contrairement à celui de Quéchua), provenance lointaine de nombreux produits.

Que va devenir le terrain de l’Étoile vendu par la commune à Avenel Immobilier ?

Il ne faut pas se leurrer. Une grande surface n’est pas un lieu de vie, c’est avant tout un lieu de consommation que ses dirigeants s’efforcent de rendre le plus séduisant possible. L’exemple de Sallanches est édifiant. Accroissement des zones commerciales (Warens et bientôt The Snow à côté de Carrefour) et plus de 40 commerces de centre-ville vides. La concurrence de l’e-commerce est bien assez forte. C’est dans une autre direction que Passy doit se diriger.

You may also like...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.