Retour sur le conseil municipal du 20 décembre 2018 : la majorité Kollibay fébrile

Ce dernier conseil de l’année était majoritairement consacré au débat d’orientation budgétaire. Le 1er adjoint s’est contenté de présenter les principaux indicateurs financiers de la commune, en tentant de discréditer la gauche de gouvernement par des allusions historiques hasardeuses. D’autres sujets ont révélé une fébrilité grandissante au sein de l’exécutif Kollibay, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Le terrain de la Ravoire en passe d’être vendu pour 2,250 millions €

Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) est une obligation réglementaire pour les communes de plus de 3500 habitants. Il doit s’effectuer dans les deux mois qui précèdent le vote du budget définitif. Si le DOB est censé donner les orientations de la majorité municipale, la présentation de Philippe Drevon ne nous n’a pas appris grand chose… Comme les années précédentes, Alain Roger, élu de notre groupe membre de la commission de finances, a souligné des finances communales saines « gérées en bon père de famille mais sans ligne forte ». Il a regretté que nous soit exposé un simple de tableau de bords des indicateurs financiers de la commune. La discussion a finalement révélé que 2,2 millions € seraient consacrés à la poursuite de la rénovation énergétique des bâtiments municipaux.

En revanche, rien n’a été dit sur le projet de passerelle sur le Nant-Bordon que nous avions dénoncé dans notre reportage vidéo, annoncée pour le moment à 700 000 €, ni sur l’affectation des 2,250 millions € de la vente du terrain de la Ravoire… A quoi servira cette somme ? Deux possibilités : soit la majorité n’a pas de projets, ce qui est peu probable en fin de mandat, soit elle préfère cacher ses intentions en attendant le dernier moment pour tenter un effet de surprise. Le manque de transparence est la marque de fabrique du Maire et de son 1er Adjoint; que ce soit devant le Conseil Municipal et au sein de sa propre liste.

Le Centre Technique Communal plus proche des réseaux de Domancy / St Gervais ?

La délibération portant sur une demande de subvention pour le raccordement en eau potable du Centre Technique Communal (CTC) n’aurait pas dû faire débat. Or, la majorité Kollibay veut résoudre « ce problème qui traîne depuis des années » quitte à faire de mauvais choix. En effet, pour éviter d’attendre les résultats de l’étude RFF pour passer l’eau potable sous la voie du chemin de fer, le Maire préfère se raccorder au réseau de Domancy. Problème; celui-ci est beaucoup plus éloigné que celui de Passy (impliquant donc des travaux plus coûteux) et se révèle surtout tributaire du captage de Miage à Saint-Gervais, source réputée non pérenne. La commune va donc devoir payer une facture d’eau  à un distributeur extérieur pour son Centre Technique, alors que la commune de Passy possède sa propre Régie ! Belle contradiction.

La dernière délibération concernait les dameuses de Plaine-Joux. Nous avons appris avec satisfaction que la commune conservait bien deux machines, contrairement aux velléités de réduction à une seule qui semblait être privilégiée l’année dernière. On regrette seulement l’absence du critère « service » dans l’appel d’offre qui limite la notation au prix (50 %) et aux spécifications techniques (50 %).

Enfin, au moment des questions orales, le Maire a fait preuve d’un irrespect total de l’opposition. Au lieu de nous passer la parole comme c’est l’usage pour poser les questions transmises 48 h auparavant (sous peine de ne pas pouvoir le faire), Patrick Kollibay a décidé de lire lui-même nos textes sans rien demander à personne !!! Nous lui avons rappelé que c’était contraire au règlement intérieur du Conseil Municipal, règlement qu’il est lui-même chargé de faire respecter. Fébrile M. le Maire ?

Raphaël Castéra

You may also like...

Laisser un commentaire