Découvrez notre tribune libre du prochain bulletin municipal – partie 1

Chaque groupe politique a le droit de s’exprimer à travers une tribune libre dans le bulletin municipal. La taille du texte de 2800 caractères est calculée en fonction de la représentativité au Conseil Municipal, à savoir 4 élus pour Passy 1 Avenir (pour rappel notre liste avait obtenu 28,09 % des voix contre 29,56% pour la liste Kollibay aux 2nd tour des élections de 2014).

Voici la première partie de notre tribune libre que je vous propose dans sa version longue. Elle paraîtra en septembre.

Des problèmes d’infrastructure et de fonctionnement au Parvis des Fiz

« La majorité se précipite vers 2020

Un budget supplémentaire aux relents électoraux. Si les comptes communaux sont bien gérés, nous avons voté contre lors du Conseil Municipal de juin car ils ne nous semblaient pas sincères au regard des montants importants placés « réserves ». 2 millions € en fonctionnement, plus de 2,1 millions € en investissement. Mais pour quoi faire ?

Le maire et sa majorité s’efforcent de montrer « patte verte » à travers la rénovation énergétique des écoles (initiée lors du précédent mandat) ou l’achat de véhicules électriques. Ils oublient un peu vite qu’il a fallu les manifestations citoyennes de l’automne 2016 et l’occupation du Conseil Municipal pour qu’ils « découvrent » de l’aveu même du Maire, le problème de qualité de l’air.

Une caméra très « utile » sur les bords de l’Arve

Outre les investissements incontournables, ce budget supplémentaire révèle quelques dépenses dont la commune aurait pu se passer : 333 600 € pour la structure de la piscine (on remercie la majorité Petit-Jean), 5600 € pour l’audit du système de vidéosurveillance à 200 000 € qui ne fonctionne pas, 40 000 € à ajouter au budget initial de 410 000 € pour Sodexo. Que dire des 176 000 € pour la toiture du restaurant du Camping de l’Écureuil, dont le loyer sera plafonné à 60 000 € par an dès 2019, alors que cette structure pourrait rapporter beaucoup plus à la commune avec une convention mieux négociée…

L’équipe Kollibay préfère sous-traiter l’organisation des évènements culturels à une société privée, plutôt que de s’appuyer sur le personnel communal compétent. Pour plus de transparence, nous avons demandé que le Parvis des Fiz ait son propre budget ».

A suivre.

Raphaël Castéra

You may also like...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.