Premières interventions au Conseil Municipal

C’est parti pour le mandat 2014 – 2020 !

Après les désistements d’Anne-Marie BERLIOUX et d’Hervé BOSSON pour privilégier l’émergence de nouveaux élus, le groupe « Passy 1 Avenir » est désormais constitué de 

Christèle RÉBET, Pome HOMINAL, Yannick LEGALL et Raphaël CASTÉRA.

La seconde séance du Conseil Municipal du 17 avril 2014, fut l’occasion de montrer que l’équipe était plus que vigilante.
Yannick LEGALL est intervenu sur les délégations du maire en matière de signature d’emprunt. Il a reproché que le montant de 8 millions € (autorisé par la loi) était disproportionné au regard des investissements annuels mais surtout le fait de ne consulter la commission d’appel d’offre qu’à partir de ce montant.   Pour engager de telles sommes, consulter l’avis de tous les élus municipaux semblerait logique. Après un échange avec M. Drevon, le 1er adjoint, ce montant fut ramené à 5 000 000 €, une somme qui reste considérable pour Passy et un seuil que nous ne pouvions accepter.

Lors du vote des indemnités des élus, Raphaël Castéra a demandé par souci de transparence vis-à-vis des Passerands, que la majorité Kollibay donne les chiffres exacts plutôt que de se cacher derrières les articles du Code Général des Collectivités Locales et des indices de base. Il a fallu pousser le 1er adjoint pour qu’il cite l’indemnité du maire de 2400 € bruts, omettant au passage la majoration de 25% accordée aux stations touristiques et les 880 € pour la vice-présidence de la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc.
Résultat, indemnité du maire = 3900 € brut / mois, maire-adjoint = 1100 € brut, conseiller municipal = 260 €.

Compte tenu des difficultés rencontrées par de nombreux Passerands et la santé financière précaire de la commune, le groupe Passy 1 Avenir a voté contre ces deux dispositions.

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.